Fiche détaillée : Projet terminé

Description du tableau
Intitulé de l'étude / opération : Intérêt de la synergie des réseaux d'approvisionnement bois-industrie / bois-énergie
N° de contrat : 0001C0011
Début des travaux : 2000
Coût de l'opération : 65092 €
Montant de l'aide ADEME : 65095 €
Programme de recherche : BIOMASSE ENERGIE
Thématiques : Chaleur - Cogénération / Techniques et procédés / Approvisionnement / Collectif & industriel
Partenaire(s) impliqué(s) : AFOCEL : Association Forêt Cellulose - 75008
ARBN : Association Régionale Biomasse Normandie - 14300
Objectifs : Les usines de trituration (pâtes à papiers et panneaux de process) et les utilisateurs de bois énergie (particuliers, chaufferies collectives et industrielles) s'appuient sur des schémas d'approvisionnement en bois sensiblement distincts, en raison de différences liées à la nature même des matériaux ligneux utilisés, aux volumes en jeu, à la répartition des utilisateurs sur le territoire français, etc. Pour les deux filières mentionnées ci-dessus, des synergies d'approvisionnement sont envisageables. Elles poursuivent un objectif semblable : celui de la réduction du coût du bois rendu chaufferie, grâce à une meilleure organisation des approvisionnements. Ces synergies visent également des objectifs distincts : pour la filière bois énergie, il s'agit de mieux structurer ses circuits d'approvisionnement, afin notamment de les inscrire dans la durée. Pour les industries de trituration, l'objectif est de contribuer au développement de schémas d'approvisionnement qui n'engendrent pas de concurrence supplémentaire sur la ressource ligneuse qu'elle utilise, sujet particulièrement délicat dans un contexte réglementaire qui favorise la production d'énergie à partir de biomasse. Dans ce contexte, l'objectif de cette étude est d'examiner l'intérêt et les conditions de mise en oeuvre de ces synergies.
Synthèse des résultats : L'étude a permis de faire apparaître une différence fondamentale dans la structure des deux filières : la filière trituration (pâte et bois) approvisionne un petit nombre d'usines appartenant souvent à des groupes internationaux, demandeurs de gros volumes (14,4 millions de tonnes de bois au total) à des prix fixés sur les marchés internationaux (15 à 45 -/t). Les fournisseurs de cette filière sont de gros négociants. A l'inverse, la filière énergie approvisionne beaucoup d'unités régionales, avec des volumes relativement faibles (0,7 millions de tonnes de bois) à des prix sensiblement plus élevés. Ses fournisseurs sont parfois des producteurs de plaquettes forestières. Il existe aussi des sociétés d'approvisionnement mixte qui fournissent les deux filières. Elles sont capables de s'ajuster aux prix du marché et aux quantités demandées grâce à des chaînes de broyage / criblage relativement élaborées qui leur permettent de produire toute une gamme de produits de qualités et de granulométries différentes. Les deux filières sont en concurrence pour leur approvisionnement en produits connexes de scieries (PCS) et sur les produits en fin de vie, comme le broyat de palettes. Pour ces produits en fin de vie, des synergies sont possibles dans l'optimisation des coûts de transport des produits utilisés dans le process. Plus généralement, l'étude a mis en évidence des synergies possibles dans la production de plaquettes forestières. Elles passent par l'optimisation des opérations de récolte, qui sont communes aux deux filières. L'étude recommande la constitution d'un Observatoire qui permettrait aux professionnels d'avoir connaissance des meilleures pratiques des schémas d'approvisionnement mixte, ainsi que la réalisation de projets pilotes de grande envergure avec des industriels de la trituration.
Brevets et publications : - - Fiches d'information AFOCEL - 1 - Centre de ressources ITEBE