Fiche détaillée : Projet terminé

Description du tableau
Intitulé de l'étude / opération : Programme de développement des chaudières automatiques au bois-plaquettes dans l'habitat individuel
N° de contrat : 0001C0009
Début des travaux : 2000
Coût de l'opération : 24392 €
Montant de l'aide ADEME : 24392 €
Programme de recherche : BIOMASSE ENERGIE
Thématiques : Chaleur - Cogénération / Impacts & évaluations / Tableaux de bord / Tableaux de bord & Chiffres-clés
Partenaire(s) impliqué(s) : AGEDEN : Energies renouvelables en Isère - 38000
Objectifs : Depuis près d'une quinzaine d'années, le marché des chaudières au bois est en baisse constante en France pour des raisons pratiques et économiques. Les chaudières au bois sont toujours plus chères à l'installation que les chaudières au fioul ou au gaz et les contraintes d'utilisation générées sont de moins en moins acceptées. Pourtant, elles sont porteuses d'une tradition de chauffage au bois qu'il est important de maintenir en milieu rural, tant pour l'entretien des forêts que pour l'activité économique locale. La filière bois déchiqueté dans l'habitat individuel semble être une alternative à cette problématique. C'est pourquoi un premier programme de diffusion de chaudières automatiques au bois dans l'habitat a été conduit de 1995 à 1999, dans les régions Poitou-Charentes et Rhône-Alpes, puis reconduit en 2000, pour une année. L'objectif est de développer la filière bois déchiqueté dans les régions propices et d'assurer un suivi et un retour d'information au niveau national. Dans ce contexte, le travail de l'AGEDEN est d'abord d'assurer la coordination des différents partenaires du projet, par le biais d'un comité de pilotage. Parallèlement, l'AGEDEN a pour mission de contacter les structures relais de l'ADEME dans des régions autres que celles concernées par le programme pilote et de diffuser les différents outils déjà maîtrisés par l'ADEME. Enfin, l'AGEDEN assure la rédaction d'un rapport sur les actions engagées par région et par constructeur.
Synthèse des résultats : Le comité de pilotage est constitué de l'ADEME, des regions Poitou-Charentes et Rhône-Alpes, ainsi que de six régions qui ont souhaité être associées au programme : Aquitaine, Basse Normandie, Bourgogne, Bretagne, Limousin, et Pays de Loire. L'AGEDEN a assuré la coordination et la centralisation des informations entre tous les partenaires impliqués. Le rapport final dresse un bilan des actions effectuées en faveur de la diffusion de chaudières automatiques au bois dans l'habitat : animation (organismes coordinateurs, types d'aide, montant moyen de l'aide), filières d`approvisionnement (broyats, plaquettes...), implication des installateurs (coût moyen par site), implication des constructeurs, bilan des réalisations (nombre de sites, puissance totale installée...), et perspectives. Une analyse plus détaillée des matériels (prix d'achat, prix d'installation, puissance, autonomie, performances, garanties) et de la stratégie (approche commerciale, formation) des principaux constructeurs met en évidence une concurrence de plus en plus forte du fait de l'arrivée de nouveaux acteurs en provenance de pays où la filière des chaudières automatiques au bois est dèjà très développée. Les sites favorables à ce type de chauffage sont les habitats en milieu rural qui produisent leur propre combustible ou qui peuvent s'en procurer à un tarif intéressant (jusqu'à 20 euros le MAP livré) auprès d'un producteur de plaquettes forestières de qualité. Un bilan économique permet de comparer le coût d'installation et d'utilisation des chaudières automatiques au bois (10 à 30 k- + 1000 -/an pour une installation de 30/40 kW) avec les chaudières au fioul (6 k- + 1500 -/an), les chaudières au gaz (4 k- + 2000 -/an), et les installations électriques (~0 k- + 3.000 -/an). Les chaudières automatiques ont clairement le coût d'installation le plus élevé, et une politique d'aides à l'investissement est donc indispensable. Ainsi, une aide ADEME de 1,5 M- sur 5 ans pourrait se traduire par l'installation de 1200 chaufferies et la consommation locale de 22 M- de bois sur 15 ans.